Retour sur les derniers Conseils d‘administration de 2019 des trois agences romaines

La fin d’année 2019 a été marquée par une actualité chargée au sein des agences des Nations unies basées à Rome avec le Conseil d’administration du PAM du 18 au 21 novembre, suivi du Conseil de la FAO du 2 au 6 décembre et du Conseil d’administration du FIDA du 10 au 12 décembre.


JPEG

Des sujets communs : renforcement de la collaboration entre les agences, préparation du sommet sur les systèmes alimentaire et lutte contre le harcèlement et l’exploitation sexuels

Les trois Conseils ont abordé plusieurs sujets communs, avec en premier lieu la présentation d’un rapport d’avancement sur la collaboration entre les trois agences romaines. Le document fait un état des lieux des différentes actions communes engagées à l’échelle nationale et internationale, tel que le plan d’action conjoint par le Sahel en cours d’élaboration. Les trois Conseils ont incité le PAM, la FAO et le FIDA à poursuivre et approfondir cette collaboration, de manière opérationnelle sur le terrain aussi bien qu’à l’échelle stratégique au siège.

Le Sommet sur les systèmes alimentaires, qui sera organisé en 2021, sera une nouvelle opportunité de collaboration entre les trois agences. L’objectif de ce sommet est de créer une dynamique et catalyser les engagements en faveur d’une approche axée sur les systèmes alimentaires afin de réaliser l’Agenda 2030 et de relever les défis posés par les changements climatiques. Les Etats membres ont réitéré leur soutien à l’initiative et leur volonté d’être étroitement associés à la préparation du Sommet.

Les questions de harcèlement et d’exploitation sexuel ont également été discutées par chaque organe de gouvernance, à travers un rapport de situation fait par chacune des agences détaillant les différentes actions mises en œuvre dans le cadre de leur politique de tolérance zéro.

Au PAM, mise à l’honneur des questions opérationnelles et de la coopération avec le secteur privé

La deuxième session ordinaire du Conseil d’administration du PAM a été marquée par l’adoption de 11 nouveaux plans stratégiques de pays. Dans un contexte de multiplication des situations d’urgence auxquelles le PAM fait actuellement face, le directeur exécutif David Beasley a annoncé une mobilisation de ressources sans précédent de pratiquement 8 milliards USD en 2019.

Les discussions du Conseil ont abouti à l’adoption de la Stratégie en matière de partenariat et de mobilisation de fonds auprès du secteur privé, visant à renforcer la coopération du PAM avec le secteur privé afin notamment de mobiliser de l’expertise technique et de lever des fonds auprès du grand public. Une exposition organisée en marge du Conseil a présenté des exemples de partenariats réussis entre le PAM et des entreprises, dont plusieurs entreprises françaises telles que Sodexo (via sa fondation Stop Hunger), Balenciaga et Renault trucks.

Le Conseil a également adopté une nouvelle politique visant à augmenter la part des achats locaux dans les achats de produits alimentaires du PAM, afin de mettre l’important pouvoir d’achat de l’institution au service du développement des économies locales.

JPEG

A la FAO, validation des nouvelles initiatives lancées par le directeur général

A la FAO, la 163ème session du Conseil correspondait au premier Conseil du nouveau directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu. La France participait en tant que membre et l’Ambassadrice Représentante permanente delphine Borione a présidé le Comité de rédaction.

Cette session a essentiellement traité des rapports des comités directeurs de la FAO (juridique, financier, programmatique), qui ont été adoptés sans difficultés majeures et a également permis de valider les nouvelles initiatives lancées par le directeur général, en particulier :
• l’initiative « Main dans la main » qui vise à accélérer l’atteinte des Objectifs de développement durable de l’ONU en renforçant les partenariats entre donateurs et bénéficiaires ;
• la création d’un Bureau de l’innovation au sein de la FAO, dirigé par un Scientifique en chef ;
• la création d’un Bureau des petits Etats insulaires en développement, des pays les moins avancés et des pays sans littoral ;
• la création d’un Pôle sur la biodiversité.

Une nouvelle Directrice générale adjointe américaine, Mme Elizabeth A. Bechdol a également été nommée lors ce Conseil, en remplacement de M. Daniel Gustafson dont le travail accompli pendant toutes les années qu’il a passées à la FAO a été salué.

JPEG

Au FIDA, importance des discussions financière à la veille du lancement de la consultation sur la douzième reconstitution

La 128ème session du Conseil d’administration du FIDA, à laquelle la France a participé activement, a été session une session dense.

Sur les questions financières, le Conseil a approuvé la réforme du Cadre de soutenabilité de la dette (CSD), permettant de faire du CSD un mécanisme désormais préfinancé et ainsi de nature à préserver la soutenabilité financière du Fonds. L’institution a également reçu l’autorisation des Etats membres d’entreprendre une démarche formelle de notation de crédit, afin de mobiliser des ressources de manière plus rentable tout en préservant l’intégrité de son mandat.

Concernant les aspects opérationnels, le Conseil a approuvé 6 stratégies pays et 12 projets, concentrés notamment en Afrique de l’ouest et du centre. Les membres du Conseil d’administration ont également adopté la stratégie 2020-2030 visant à développer l’adoption des technologies de l’information et des communications (TIC) au service du développement au FIDA, afin d’accélérer la réalisation de ses objectifs stratégiques et d’augmenter son impact sur les populations rurales vulnérables. Grâce à cette stratégie, le Fonds va renforcer ses compétences et consolider ses partenariats afin de favoriser l’adoption de solutions fondées sur les TIC au sein de ses projets. Sur les thèmes transversaux (environnement et changements climatiques, genre, nutrition et jeunesse), le Conseil a examiné un cadre qui vise à renforcer une approche intégrée, c’est-à-dire prenant en considération les interactions entre ces différentes thématiques.

Dernière modification : 20/12/2019

Haut de page