Ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture

La 16ème session de la Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture CRGAA a réuni du 30 janvier au 3 février 2017, à Rome, plus de 500 participants.

JPEG

La biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture est l’une des ressources les plus importantes, sinon la plus importante, de la planète. Certes, elle comprend les plantes cultivées, les animaux d’élevage, les organismes aquatiques, les essences forestières, mais elle couvre aussi tout le spectre de la biodiversité qui soutient l’agriculture et la production d’aliments (les haies, les abeilles, les sols, les, microorganismes, etc.) – soit des milliers d’espèces et leur variabilité génétique. Le tout forme le tissu de la biodiversité sur lequel repose toute la production alimentaire mondiale.

2017 sera un tournant important pour cette Commission. Comme l’ont souligné le premier jour, les interventions du Directeur général adjoint de la FAO, Dan Gustafson, et du Sous-directeur général René Castro, et celle du Secrétaire de la Convention sur la diversité biologique (CBD), l’actualité internationale est dense : la Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique (COP 13), à Mexico, a pris un ensemble de décisions intéressant les travaux de la FAO et de la CRGGA, et les résultats de la CRGAA sont reconnus comme cruciaux pour le succès des Objectifs de développement durable, en particulier la cible 2.5.
Pour en savoir plus, cliquer ici

Le dernier Conseil de la FAO a également adopté la création d’un nouveau département Climat, biodiversité, terres et eaux, chargé du suivi des trois Conventions de Rio sur le climat, la biodiversité et la désertification, et regroupant également le Secrétariat de la CRGAA et du Traité international sur les ressources phytogénétiques (TIRPPA).
À l’ordre du jour de la Commission, en plus des points concernant les ressources génétiques des plantes, des animaux, forestières, et aquatiques, divers points plus globaux ont été abordés : l’état mondial de la biodiversité en agriculture et alimentation, l’accès aux ressources génétiques et le partage des avantages découlant de leur utilisation (APA), le changement climatique et la collaboration avec autres organisations internationales.
Pour en savoir plus, cliquer sur la page correspondante du site de la FAO

Enfin, les nombreux délégués ont participé aux évènements organisés en marge de la session. La FAO a organisé un évènement sur l’agro-écologie et la biodiversité, le 31 janvier 2017. À cette occasion, son nouveau hub des connaissances sur l’agroécologie a été lancé. Francois Pythoud, Ambassadeur et Représentant permanent suisse et Davide Bradini de la Représentation de l’Italie, membres des Représentations amies de l’agroécologie ont invité les participants à rejoindre ce groupe, qui compte actuellement 11 pays : Brésil, Chine, Côte d’Ivoire, France, Hongrie, Italie, Japon, Pays-Bas, Sénégal, Suisse, Venezuela.

Vous trouverez la liste de ces événements parallèles sur ce document à télécharger (pdf, 404 Ko)

Dernière modification : 22/02/2017

Haut de page