Programme alimentaire mondial : session annuelle du Conseil d’administration

La session annuelle du Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial (PAM) s’est tenue à Rome du 12 au 15 juin 2017.

Session annuelle du Conseil d'administration du PAM (12-15 juin 2017) - JPEG
Photo ci-dessus : Session annuelle du Conseil d’administration du PAM (12-15 juin 2017)

Cette session du Conseil d’administration a été marquée par un débat de haut-niveau sur les quatre situations de famine ou de risque de famine, au Nigéria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, où 20 millions de personnes sont menacées. Elle a rassemblé le directeur exécutif du PAM, le directeur général de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (OAA), le directeur exécutif du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), la Commissaire de l’Union africaine pour l’agriculture et l’économie rurale, et des ministres des pays affectés.

Face à ces crises, principalement causées par les conflits, et aggravées par des facteurs climatiques, les intervenants ont souligné l’importance cruciale de l’action du PAM et appelé à une mobilisation de la communauté internationale.

Discours d'ouverture de David Beasley, Directeur exécutif du PAM - JPEG
Photo ci-dessus : Discours d’ouverture de David Beasley, Directeur exécutif du PAM.

David Beasley, le nouveau directeur exécutif du PAM, a participé à sa première session du Conseil d’administration. Lors de la session d’ouverture, il a présenté ses priorités et souligné le nombre croissant de personnes confrontées à un besoin urgent d’assistance alimentaire (108 millions de personnes dont 1,4 millions d’enfants au bord de la famine), non seulement dans les quatre pays cités précédemment (Nigéria, Somalie, Soudan du sud et Yémen), mais aussi dans la corne de l’Afrique (Kenya et Éthiopie) et en Afrique centrale (République centrafricaine, République démocratique du Congo et Tchad).

Cette session a permis, à travers la présentation et l’examen d’un certain nombre de rapports d’audit et d’évaluation, de faire le bilan de l’action du PAM au cours de l’année passée. A l’occasion de cette session, le Premier Président de la Cour des comptes française a présenté, en tant qu’auditeur externe du PAM, plusieurs rapports d’audit (ressources humaines, décentralisation) au Conseil d’administration.

Le Conseil d’administration a adopté de nouveaux plans stratégiques pour le Cameroun, le Liban, le Mozambique, la Namibie, la Tanzanie et le Soudan. Ces plans stratégiques présentent les résultats stratégiques visés par le PAM dans chacun de ces pays, au cours des prochaines années, et les actions spécifiques qu’il prévoit de mener en vue de contribuer à l’élimination de la faim et de la malnutrition.

Enfin, cette session a été l’occasion de faire un tour d’horizon du portefeuille d’activités du PAM par grande région.

Intervention de Jérôme Audin, Représentant permanent adjoint de la France auprès des institutions des Nations unies à Rome. - JPEG
Photo ci-dessus : Intervention de Jérôme Audin, Représentant permanent adjoint de la France auprès des institutions des Nations unies à Rome.

Dernière modification : 31/07/2017

Haut de page