Ne laisser personne de côté : la cause des adolescentes

Le FIDA a organisé les 22 et 23 octobre une conférence internationale sur la cause des adolescentes, soulignant les défis spécifiques auxquels elles font face et les solutions pour y répondre.

leaving no one behind : making the case for adolescent girls - JPEG

Les 22 et 23 octobre 2018, le Fonds international pour le développement agricole (FIDA), en partenariat avec Save the Children Italie et le Canada, a organisé une conférence internationale portant sur les défis rencontrés par les adolescentes et, en particulier, celles qui sont sous-alimentées et en retard de croissance, ainsi que sur les solutions pour y répondre. Le FIDA est particulièrement engagé en faveur de la jeunesse rurale qui constitue une thématique transversale de son portefeuille.

A cette occasion, plusieurs personnalités de haut-niveau étaient invitées, notamment Son Altesse Royale la Princesse Marie-Esméralda de Belgique et Daniela Fatarella, Directrice exécutive de Save the Children Italie.

La conférence a souligné l’importance d’investir en faveur des adolescentes et de veiller à ce qu’elles grandissent et soient éduquées dans un environnement sain et sûr, l’objectif étant de prévenir le cycle intergénérationnel de la malnutrition, de l’insécurité alimentaire et de la pauvreté.

Les deux journées ont été animées par l’organisation de plusieurs tables rondes aux thématiques et intervenants d’horizons divers. Les participants ont mis en exergue les défis auxquels sont confrontés les jeunes filles et adolescentes tels que la malnutrition, les mariages et grossesses précoces. Ils ont également souligné la nécessité d’adapter les politiques publiques aux besoins spécifiques des adolescentes, et plus généralement des jeunes, et de favoriser leur participation et leur intégration aux processus décisionnels qui les concernent directement. Ainsi plusieurs jeunes venus du Bangladesh, de Colombie, du Kenya, du Kirghizistan, du Mexique, du Népal, du Nicaragua et du Sri Lanka, sont venus enrichir la discussion de leur propre expérience.

Deux membres de la Représentation Permanente, Marie Guillet et Laura Braune, ont assisté à la conférence, manifestant ainsi l’attachement de la France aux questions relatives à l’égalité femmes-hommes, thématique qui constitue la grande cause du quinquennat du Président Emmanuel Macron. C’est un sujet que la France portera au cœur de sa présidence du G7 en 2019.

Dernière modification : 13/12/2018

Haut de page