Lancement du projet MASSIRE coordonné par le CIRAD et financé par le FIDA : innover pour mieux gérer la ressource en eau au Maghreb

Lancé début mai 2019 à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II à Rabat (Maroc), le projet MASSIRE* coordonné par le Centre de Coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), est financé par le FIDA. Il sera mis en œuvre avec les partenaires du Cirad au Maghreb. Ce projet vise à sélectionner à travers une approche participative des innovations à fort potentiel en matière de gestion de l’eau et à évaluer leurs conditions d’adoption en Afrique du Nord. Il renforcera les capacités des jeunes ruraux issus de l’agriculture familiale, par de la formation et de la mise en réseau.

Oasis au Maroc - JPEG Certaines zones de l’arrière-pays du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie sont le théâtre d’extensions agricoles rapides, dont le dynamisme accroît les pressions sur les ressources en eau. La ressource s’épuise, ce qui peut causer des problèmes d’inégalités et menacer la durabilité de l’activité agricole dans ces zones.

D’une durée de 4 ans, le projet MASSIRE vise à identifier et expérimenter de manière concertée avec les acteurs locaux - en particulier les jeunes femmes et hommes ruraux, issus de la petite agriculture familiale - des innovations techniques (goutte à goutte enterré, nouvelles technologies de pompage solaire, réutilisation des eaux usées) et organisationnelles (gouvernance de l’eau, systèmes d’innovation). Il s’agit également d’explorer les pratiques d’irrigation et agricoles, souvent inspirées de l’agroécologie, qui présentent le plus fort potentiel pour renforcer la résilience de ces territoires. Le projet évaluera l’impact de ces innovations et les adaptations nécessaires à faire face aux changements environnementaux et sociétaux.

* MASSIRE : intégration des multiples sources d’eau et institutions locales pour l’amélioration de la sécurité alimentaire. Le projet Massire est notamment porté par les différentes institutions du dispositif en partenariat (dP) Sirma, qui accompagne les acteurs de l’eau agricole au Maghreb depuis bientôt 20 ans à savoir L’INAT et l’INRGREF en Tunisie, le CREAD et le CU de Tipaza en Algérie, l’ENA de Meknes et l’IAV Hassan II au Maroc, et le CLERSE/Lille et l’Irstea en France.

Dernière modification : 10/06/2019

Haut de page