L’emploi décent des jeunes au Sahel au cœur du G7 Développement à Paris

Les ministres du développement du G7 se sont réunis le 4 Juillet dernier à Paris dans le cadre du G7 Développement, dont la thématique était « Relever le défi du développement dans les zones fragiles ». M. Gilbert Houngbo, président du FIDA et Mme Ute Klamert du PAM ont pu y exposer la perspective des agences romaines.

JPEG
La lutte contre les inégalités, priorité de la présidence française du G7, a été le fil conducteur des travaux, avec un accent tout particulier mis sur l’égalité entre les femmes et les hommes et une priorité forte donnée à l’Afrique.

Cette rencontre, qui préparait le sommet de Biarritz, s’est appuyée sur l’expertise d’organisations internationales en charge du développement et a bénéficié de la présence de représentants du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), conformément à la volonté d’ouverture souhaitée par la présidence française.

JPEG

Collaboration des trois agences romaines sur l’emploi décent des jeunes au Sahel

La rencontre s’est conclue par une discussion sur la thématique de l’emploi décent des jeunes en milieu rural au Sahel. Gilbert Houngbo, président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), et Ute Klamert, sous-directrice exécutive du Programme Alimentaire Mondial (PAM), ont présenté un rapport mené conjointement par les trois agences des Nations Unies basées à Rome présentant un cadre commun aux bailleurs du G7 sur la création d’opportunités pour les jeunes ruraux.

Le sujet est essentiel pour la région du Sahel, où l’opportunité professionnelle donnée aux jeunes est un enjeu clé au regard des pressions démographiques que connaît le continent africain. Alors que la population active du Sahel comptera 46 millions de jeunes âgés de 15 à 35 ans d’ici 2050, la transformation économique des zones rurales et la création d’emplois pour des millions de jeunes ruraux sont des conditions de la stabilité de la région. "Il ne peut y avoir de stabilité là où il y a de la pauvreté, de la faim et où des millions de jeunes marginalisés n’ont pas de perspectives" a déclaré Gilbert Houngbo.

Le document-cadre présenté appelle à développer des systèmes alimentaires durables en adoptant des politiques adaptées aux défis territoriaux spécifiques et cohérentes. Si le soutien à la création d’emplois décents tout au long de la chaîne de valeur de l’agriculture et de l’élevage est au cœur de la stratégie, le rapport rappelle la nécessité de renforcer les capacités des jeunes ruraux afin de leur donner les moyens d’agir. Les pays du G7 et G5 Sahel doivent renforcer leur coordination afin de développer les opportunités de création d’emplois décents pour les jeunes ruraux.

Téléchargez le document-cadre du G7 pour la création d’emplois décents pour les jeunes ruraux au Sahel (pdf, 362ko).

Dernière modification : 01/08/2019

Haut de page