L’agro-écologie

JPEG

Qu’est-ce que l’agro-écologie ?

L’agro-écologie est une discipline scientifique, qui permet de dépasser le clivage historique entre écologie et agriculture. A partir des années 60, en réaction à la révolution verte et à l’intensification de l’agriculture, l’agro-écologie apparait également comme un ensemble de pratiques agricoles et comme un mouvement social alternatif.

En intégrant à l’agronomie les concepts de l’écologie, l’agro-écologie cherche à mieux comprendre les conséquences de l’agriculture, de l’élevage, de la sylviculture sur l’ensemble des services rendus par les écosystèmes (par exemple : le stockage du carbone, la conservation des ressources naturelles, la qualité paysagère…). Elle étudie l’ensemble de ces interactions et comment les optimiser afin d’assurer la subsistance et une bonne qualité de vie des populations.

JPEG

L’enjeu est de répondre à nos besoins alimentaires et non-alimentaires en ménageant les ressources naturelles dont nous dépendons. Face aux nombreux défis auxquels l’agriculture doit faire face, changement climatique, dégradation des ressources naturelles, érosion de la biodiversité, etc.,
l’agro-écologie entend promouvoir une agriculture triplement performante, aux plans économique, social et écologique.

Les principales pratiques agro-écologiques consistent à : accroitre la diversité des cultures en évitant les monocultures jugées trop gourmandes en énergie, pesticides et engrais ; à favoriser le recyclage biologique et l’utilisation de compost comme engrais vert ; à utiliser des couverts végétaux qui permettent le renouvellement naturel du sol afin de limiter les labours ; à privilégier les cultures d’arbres au milieu des parcelles agricoles (agroforesterie) ; ou encore à optimiser l’irrigation par la réorganisation des terrains afin d’économiser la consommation en eau. Autant de pratiques qui mêlent savoir-faire traditionnels et innovations scientifiques.

Infographie : Les fondamentaux de l’agro-écologie

L’engagement de la France

Le projet agro-écologique pour la France lancé par le Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt, M. Stéphane Le Foll, le 18 décembre 2012 est un projet mobilisateur pour l’agriculture française. Il vise à concilier la performance économique et la performance environnementale. Ces deux aspects doivent être désormais abordés globalement et de manière articulée.

Par ailleurs, au niveau national, la France a adopté en octobre 2014 la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt. Celle-ci permet la mise en œuvre concrète de l’agro-écologie, avec pour objectif qu’en 2025 50% des exploitations agricoles françaises soient engagées dans des pratiques agro-écologiques. Retrouvez toutes les mesures de la loi d’avenir

Le projet agro-écologique vise à produire autrement en repensant nos systèmes de production et à faire de la France l’un des leaders de l’agro-écologie dans le monde. C’est un changement des pratiques agricoles ainsi que des façons de penser qui s’inscrit dans l’esprit de la réforme 2013 de la Politique Agricole Commune visant à prendre davantage en compte les efforts en matière de respect de l’environnement au moyen du « paiement vert ».

PNG
Il est mis en œuvre en partenariat entre le Ministère de l’agriculture et l’ensemble des acteurs du secteur sous la forme d’un plan d’action ambitieux concernant tous les domaines. Ce plan d’action porte en particulier sur les sujets suivants :

  • une adaptation de la formation des agriculteurs aux connaissances et aux pratiques liées à l’agro-écologie ;
  • une mobilisation de la recherche-développement pour renforcer les recherches et les expérimentations sur les systèmes de production agro-écologiques et diffuser ces innovations vers le terrain (en savoir plus :dossier agroécologie INRA ; Mooc Agreemium Agro-écologie)
  • la création d’un outil d’autodiagnostic agro-écologique conçu pour encourager les agriculteurs à réfléchir sur leurs pratiques et aux évolutions possibles de leur système ;
  • la rénovation des soutiens publics afin de les rendre plus incitatifs à l’engagement dans l’agro-écologie, notamment au moyen de mesures agroenvironnementales ;
  • la mise en place d’un suivi et d’une évaluation réguliers des résultats et des impacts du plan d’action, sous la forme d’un rapport annuel public.

Lire le point d’étape au 5 octobre 2015

Au plan international, la France, au travers de ses centres de recherche avancés sur ce sujet, notamment le CIRAD et l’IRD, coopère avec les scientifiques et les communautés paysannes des pays en développement dans le domaine de l’agro-écologie. En savoir plus. À titre d’exemple, l’INRA et l’Ambassade de France en Chine ont organisé en juin 2015, en partenariat avec l’Académie chinois des sciences agricoles (CAAS), une conférence sur l’agro-écologie à Pékin.

Retrouvez ici le compte rendu de la conférence-débat qui s’est tenue le 3 octobre 2013 à l’Agence française de développement sur le thème « L’agroécologie peut-elle répondre aux défis des agricultures du Sud ? ».

Le travail de la France avec la FAO

La FAO a organisé les 18 et 19 septembre 2014 un Symposium international sur l’agro-écologie pour la sécurité alimentaire et la nutrition auquel a participé le Ministre français de l’Agriculture, de l’agro-alimentaire et de la forêt, M. Stéphane Le Foll.

Le succès de ce symposium, soutenu par la France, a permis d’ouvrir pour la première fois un échange et un dialogue au plan international sur les pratiques de l’agro-écologie. Réunissant plus de 500 participants venus d’une trentaine de pays, il s’est terminé par des interventions de haut niveau, dont celles de plusieurs ministres de l’agriculture (Sénégal, Algérie, Brésil, Costa Rica, Japon), outre M. Stéphane Le Foll, et du Commissaire européen à l’agriculture. Ce symposium a permis de partager les connaissances pratiques issues du terrain dans diverses régions du monde et de faire le point de l’état de l’art des connaissances scientifiques en agro-écologie.

Trois séminaires régionaux ont permis de poursuivre ces échanges.

En 2015 :
• en Amérique latine, à Brasilia, les 24-26 Juin 2015. Télécharger la plaquette de l’événement (pdf 461 Ko)
• en Afrique à Dakar, les 5-6 novembre 2015 ;
• en Asie à Bangkok, le 24 novembre 2015.

En 2016 :
• En Chine, à Kunming, les 29-31 aout 2016
• En Europe, à Budapest, les 24-25 novembre 2016

JPEG
Rapport du Symposium (pdf)

Retrouvez la vidéo du Symposium sur le site de la FAO et l’interview d’Etienne Hainzelin pour le Cirad ici

La France, qui finance l’atelier de Dakar, continuera à soutenir l’action de la FAO en appui aux pays qui lui demanderaient assistance pour promouvoir le dialogue sur les politiques publiques et la recherche sur l’agro-écologie chez eux, parmi les voies pour parvenir à une agriculture plus durable et résiliente au changement climatique.

Suite au symposium scientifique organisé par la FAO en septembre 2014, la France a rassemblé début 2015 un Groupe des amis de l’Agro-écologie (G2A) à Rome, qui compte actuellement les Représentations permanentes du Brésil, de la Chine, du Japon, de la Suisse et du Sénégal. Le G2A est un groupe informel et ouvert, composé de Représentations Permanentes désireuses de soutenir les travaux de la FAO sur ce thème, d’échanger sur leurs expériences nationales et de développer des partenariats scientifiques.

Dernière modification : 28/09/2016

Haut de page