Fonds international pour le développement agricole : remise des lettres de créance de l’Ambassadrice Delphine Borione

La remise des lettres de créance de l’Ambassadrice Delphine Borione au Président Gilbert Houngbo, le 26 septembre, a permis de réaffirmer les liens forts qui unissent la France et le FIDA.

Delphine Borione et Gilbert Houngbo - JPEG

Le 26 septembre, Delphine Borione, Ambassadrice, Représentante permanente de la France auprès des institutions des Nations unies en charge de l’alimentation et de l’agriculture à Rome, a officiellement remis ses lettres de créance à Gilbert Houngbo,

Président du Fonds international pour le développement agricole (FIDA).
L’ambassadrice a réaffirmé l’engagement de la France auprès du FIDA et à son Président. Elle a souligné l’importance accordée par la France à l’appui aux petits exploitants et à l’agriculture familiale, dans le but d’assurer la sécurité alimentaire et de favoriser une croissance rurale inclusive.

Cette rencontre a également été l’occasion d’aborder de nombreuses questions relatives aux activités du FIDA, en particulier la 11ème reconstitution du Fonds (portant sur la période 2019-2021), l’intégration des questions transversales (l’égalité hommes-femmes, l’adaptation au changement climatique, la nutrition, mais également l’emploi des jeunes) dans les activités opérationnelles du FIDA, l’initiative Excellence opérationnelle au service des résultats (OpEx), récemment lancée par le FIDA afin de renforcer la qualité de ses interventions, et la collaboration avec les autres agences des Nations Unies basées à Rome.

Dernière modification : 10/10/2017

Haut de page