Deux nouvelles contributions financières de la France en faveur du PAM et de la FAO

Le 4 Juillet, la France a annoncé deux contributions financières additionnelles, en faveur du Programme alimentaire mondial (PAM) pour un montant de 3,25 million d’euros, ainsi que pour l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à hauteur de 200.000 euros.

JPEG
Ces nouvelles contributions s’inscrivent dans le cadre de l’Aide alimentaire programmée 2019. La France confirme ainsi son engagement en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi que son appui aux agences des Nations unies basées à Rome.

La contribution de 3,25 millions d’euros versée au PAM vise à financer 7 projets au Burkina Faso, en Jordanie, à Madagascar, au Mali, en République centrafricaine, au Tchad et dans les Territoires palestiniens. Beaucoup de ces pays sont touchés par des conflits, première cause de la faim dans le monde. Les projets du PAM vont apporter une aide alimentaire et nutritionnelle aux populations vulnérables, notamment les personnes déplacées. Une assistance spécifique sera également déployée en faveur des enfants pour lutter contre la malnutrition et favoriser la scolarisation, à travers des repas scolaires notamment.

Grâce à cette contribution, le PAM peut continuer à lutter contre les inégalités, priorité de la présidence française du G7. Le montant total des contributions volontaires versées par la France au PAM en 2019 atteint à présent plus de 16 millions d’euros.

La contribution de 200.000 euros versée à la FAO servira à financer une intervention en faveur des communautés agropastorales au Tchad. A l’est du pays, la faible pluviométrie impacte durement la population et plus de 255.000 personnes ont besoin d’une aide humanitaire. La contribution de la France viendra renforcer l’action de la FAO en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables de la région.

Dernière modification : 02/08/2019

Haut de page