Contribution financière de la France au PAM

La France a annoncé au Programme alimentaire mondial (PAM) le versement de plusieurs contributions additionnelles au titre de l’année 2017 pour un montant de près de 4,5 millions d’euros.

Ces contributions additionnelles, annoncées à l’occasion de la deuxième session ordinaire du Conseil d’administration du PAM (Rome, 13-16 novembre), s’ajoutent aux contributions déjà versées par la France cette année, dans le cadre de son aide alimentaire programmée et d’une aide exceptionnelle pour soutenir l’action du PAM en faveur des réfugiés syriens et des déplacés internes en Irak.
Elles portent le montant total des contributions volontaires versées par la France au PAM en 2017 à 28,2 millions d’euros. Elles confirment l’engagement de la France en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et son appui à l’action de la première organisation humanitaire mondiale dans le domaine de la lutte contre la faim.

Ces nouvelles contributions permettent d’apporter un soutien financier aux opérations menées par le PAM dans huit pays (Angola, Ethiopie, Jordanie, Niger, République du Congo, Soudan, Syrie et Tchad), avec une attention particulière portée aux pays touchés par une insécurité alimentaire sévère, voir un risque de famine, et notamment aux populations réfugiées (réfugiés de République démocratique du Congo en Angola) ou déplacées.

La contribution pour la Syrie vise à financer l’aide alimentaire d’urgence dans le nord-est du pays et à contribuer ainsi à la stabilisation des territoires libérés de Daech.

Le soutien financier apporté au plan stratégique pays pour le Soudan constitue la première contribution française au nouveau modèle opératoire du PAM depuis l’adoption, fin 2016, de la réforme de la Feuille de route intégrée.

Photo du logo : Photographe du PAM/WFP , Giulio D’adamo

Dernière modification : 14/12/2017

Haut de page