Conclusion de la 11e reconstitution du FIDA

Au terme d’un an de discussions, la consultation sur la 11e reconstitution (FIDA11) a conclu ses travaux à l’occasion d’une dernière réunion qui s’est tenue à Rome le 12 février.

La réunion a permis d’agréer un objectif de mobilisation de ressources pour la période 2019-2021 de 1,2 milliards USD. Dans un contexte marqué par une dégradation de la sécurité alimentaire mondiale pour la première fois depuis 10 ans, en raison notamment des conflits et du changement climatique, et face au défi de la mise en œuvre de l’agenda 2030, il s’agit d’un objectif ambitieux qui permettra au FIDA de financer un programme de prêts et de dons de 3,5 milliards USD, en hausse de 10% par rapport à la précédente reconstitution (2016-2018).

49 Etats membres ont fait une promesse de contribution à ce stade, confirmant la large base de donateurs du FIDA (101 donateurs pour FIDA10). Le montant total des contributions annoncées jusqu’à présent s’élève au total à 845MUSD, ce qui représente environ 70% de la cible agréée.

Conclusion de la 11e reconstitution du FIDA - JPEG

Lors de cette réunion, la France a annoncé une augmentation substantielle de sa contribution. En complément du maintien de sa contribution de base en dollars par rapport à FIDA 10 (à hauteur de 46,6MUSD), la France prévoit en effet de faire un prêt concessionnel (CPL) au FIDA de 50 millions €, incluant un élément don valorisé à 22,7 millions USD. Cette annonce, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’aide française au développement annoncé par le Président de la République, témoigne de la conviction du rôle unique du FIDA pour lutter contre la pauvreté et la faim à travers un développement rural inclusif et avec une priorité claire pour les pays les plus pauvres et les plus fragiles et de la confiance placée dans cette institution. Elle illustre également, après le prêt de 200 millions d’euros octroyé par l’Agence française de développement en 2017, le soutien à la stratégie du FIDA de diversification de ses sources de financement.

Cette réunion a permis enfin d’approuver le rapport de la Consultation et d’entériner ainsi les orientations stratégiques pour la période couverte par la 11e reconstitution, avec notamment une priorité réaffirmée en faveur des pays les plus pauvres, un engagement renforcé en matière de climat et d’autonomisation des femmes mais aussi un accent nouveau sur la jeunesse et l’emploi des jeunes. La diversification des ressources dans laquelle le FIDA continuera de s’engager, avec en particulier les prêts de partenaires à des conditions favorables (CPL), et la direction prévue pour renforcer l’efficacité et l’efficience opérationnelles de l’organisation ainsi que pour mieux adapter ses opérations aux pays dans lesquels il intervient devraient contribuer à renforcer l’impact du FIDA en matière de réduction de la pauvreté et de la faim en milieu rural.

Photo de logo : crédits RP-OAA

Dernière modification : 02/03/2018

Haut de page