43ème session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA)

La 43ème session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) s’est tenue du 17 au 21 octobre 2016 à Rome au siège de la FAO.

JPEG
Photo ci-dessus : Salle plénière, séance d’ouverture de la 43ème session du comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA), 17 octobre 2016

Ce Comité a rassemblé près de 1 200 participants venus de 116 pays, ainsi que 123 organisations de la société civile, 84 associations du secteur privé et fondations, et une dizaine d’institutions des Nations-Unies.

L’agenda 2030 du développement durable et le changement climatique ont été les principaux sujets de discussion offrant l’occasion à la France, dès la session d’ouverture, d’appeler le CSA à mobiliser la communauté internationale vers plus de convergence des politiques dans ce domaine. Sylvie Lemmet, directrice des affaires internationales et européennes au Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, a présenté l’expérience française s’agissant de la mise en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030 en soulignant notamment la dimension agro-écologique.

JPEG
Photo ci-dessus : Intervention de Sylvie Lemmet, manifestation spéciale de la "mise en oeuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030", 21 octobre 2016

Le Comité a adopté des recommandations politiques pour favoriser l’accès des petits exploitants aux marchés ainsi que sur le développement agricole durable, y compris le rôle de l’élevage, au service de la sécurité alimentaire et la nutrition, fondées sur le rapport du panel d’expert de haut niveau (HLPE).

Cette 43ème session a été aussi l’occasion d’un partage concernant le suivi et la mise en œuvre des directives volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers (VGGT) applicables aux terres, aux pêches et aux forêts, adoptées par le Comité en 2012. La France a présenté l’exercice de suivi qu’elle avait mené en amont du Comité. Un cadre de référence pour le suivi des décisions et recommandations du Comité dans ce domaine a été adopté lors de cette session. Télécharger le document "Application des directives volontaires : position des acteurs français " ( pdf, 218 ko )

En marge du Comité, ont eu lieu 56 évènements parallèles, la France a co-organisé un événement avec l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI), l’Uruguay et le Rothamsted Research, Millennium Institute sur les « Voies de transformation agricole vers les objectifs de développement durable : présenter les initiatives et partager les enseignements existants appris dans la lutte pour l’ODD2 et connexes ».

L’Ambassadeur Serge Tomasi, Représentant permanent de la France auprès des institutions des Nations unies à Rome, est intervenu en tant que panéliste dans deux évènements organisés par le Mécanisme de la société civile : le premier sur une « contribution au mécanisme de suivi du CSA : expériences de l’utilisation des VGGT et les défis posés par le suivi », et le second sur les « approches territoriales pour la sécurité alimentaire et la nutrition et la problématisation de la transition : discussion et stratégies pour une gouvernance, des marchés et une organisation de systèmes alimentaires territoriaux ».

JPEG
Photo ci-dessus : Intervention de l’ambassadeur Serge Tomasi, événement parallèle relatif "à la contribution au mécanisme de suivi du CSA : expériences de l’utilisation des VGGT et les défis posés par le suivi", 18 octobre 2016

En marge de la session du Comité, la délégation française a eu de nombreux entretiens notamment avec les acteurs de la société civile et du secteur privé.

Dernière modification : 07/12/2016

Haut de page